Vidéothèque de la Citoyenneté

Opportunités à l'International

Legacy International

Projet Sharekna

Activités de résilience à Douar Hicher

Heya Center for Public Policies

Femme & politiques publiques

Dans le cadre de la préparation du recrutement des 30 jeunes cartographes issus de Douar Hicher pour le projet Sharekna, JSF a organisé deux café-talk samedi et dimanche 25 et 26 février 2017 à la salle des fêtes «Ennour» à Douar Hicher. Durant cet événement, les jeunes ont parlé de leur communauté, de leurs perceptions des ressources, des risques et des opportunités que présente leur localité et leur participation dans la vie publique locale (partis politiques, associations, syndicats, clubs…), leurs relations avec les institutions publiques locales (délégation, municipalité, commissariat de police, bureau d’emploi, maison des jeunes, maison de culture, mosquées…). Les jeunes ont aussi proposé des idées d’initiatives de résilience qui peuvent être exécuté durant la deuxième phase du projet.

JSF - Un nouvel ELAN de citoyenneté

Afin de s'assurer du respect du pouvoir exécutif en Tunisie des dispositions de la Constitution et surtout son Chapitre 7, lors de la finalisation du projet relatif aux collectivités publiques locales, les membres de JSF Mouldi AYARI et Fethi MELKI ont participé à l'élaboration des premières recommandations relatives à ce projet, en partenariat avec 19 associations et sous l'égide de DRI.

Une table ronde réunissant les représentants des différentes associations, des membres de l'Assemblée des représentants du peuple, des professeurs spécialisés dans la matière et différents autres protagonistes, a été organisé le 20 décembre 2016 à l'hôtel Novotel.

Les discussions se sont focalisées durant cette journée sur trois thèmes principaux de l'avant-projet du code des collectivités publiques locales, à savoir:

  • les compétences des collectivités publiques locales, qu'elles soient des compétences propres, des compétences partagées avec l’Autorité centrale ou des compétences déléguées par cette dernière. Un intérêt particulier a été accordé au principe de subsidiarité et les différents outils de sa mise en oeuvre.
  • le contrôle des collectivités publiques locales et les problématiques que soulèvent les différents types, mécanismes et autorités de contrôle face à une Constitution qui s'oriente vers le "local government" et non seulement une réorganisation de l'administration publique;
  • la démocratie participative dans le cadre d'une Constitution qui veut remédier à la crise de la démocratie représentative en rapprochant les élus des électeurs et en obligeant l'Administration à s'ouvrir sur ses partenaires, les citoyens locaux.

JSF compte poursuivre ses efforts dans ce cadre en élaborant des recommandations, article par article, visant à rompre avec la tradition du contrôle lourd de l'Administration centrale sur les collectivités publiques locales, préconisant ainsi une responsabilisation accrue des décideurs et gestionnaires locaux envers le citoyen, et sous le regard attentif de la justice.

Les mécanismes de démocratie représentatives sont également au coeur des travaux de JSF.

{igallery id=4987|cid=27|pid=1|type=category|children=0|addlinks=0|tags=|limit=0}

JSF - Un Nouvel Elan de Citoyenneté

Dans le cadre des activités du Centre Heya pour les politiques publiques visant influer les politiques publiques pour le bien du citoyen, JSF a élaboré un reportage décrivant les différents aspects de la violence vécue dans le cadre de l'école. Plusieurs séances de diffusion du reportage ont été également organisées afin de mettre en l'accent sur ce fléau qui menace nos enfants, permettre aux participants de discuter de ce problème et inciter l'administration et toutes les parties prenantes à y trouver les solutions dans les plus brefs délais.


JSF - Un Nouvel Elan de Citoyenneté

 

Dans le cadre de ses efforts visant à promouvoir l'intégrité des processus électoraux, Jeunesse Sans Frontières a observé les élections du premier Conseil supérieur de la Magistrature du 23 octobre 2016, dont la majorité des membres sont élus. JSF visait également à s'assurer du respect des principes démocratiques lors de l'élection des membres de cette institution constitutionnelle qui doit veiller sur l'indépendance du pouvoir judiciaire conformément à la nouvelle Constitution de 2014. 

Les 134 observateurs de JSF ont couvert 11 centres de vote, soit 85% des centres répartis dans 13 villes tunisiennes. Ils ont ainsi été déployés à Tunis, Bizerte, Nabeul, Kef, Kairouan, Sousse, Mounastir, Kasserine, Gafsa, Sfax, Gabès et Médenine. Cinq autres observateurs ont assuré la coordination des opérations d'observation au siège de JSF

Le rapport détaillant la méthodologie suivie par JSF lors de cette mission d'observation ainsi que les recommandations formulées pour améliorer le travail de l'ISIE et la législation en vigueur sont contenues dans le rapport suivant - Rapport d'observation des élections du CSM de 2016- dont une copie a été déposées à l'ISIE.

JSF_Un Nouvel Elan de Citoyenneté